mercredi 22 février 2017

Valais Merci

Ceci est un texte de remerciements
Donc merci aux plus de dix Valaisans qui sont venus samedi sur la Place du Scex. C’était un truc tout con, complètement improbable, mais ça a touché les Valaisans bien au-delà de ce qu’on pouvait imaginer. Franchement, le sourire des Valaisans samedi, c’était vraiment, vraiment, vraiment quelque chose. On n’a pas changé le monde samedi, mais ça nous a fait du bien. Et rien que pour ça, ça valait p.. la peine. Regardez les photos sur facebook, la vidéo en direct qui a plus de 20'000 vues, regardez ces Valaisans de partout : tant jolis. La photo que je mettrais en évidence dans cet article n’est peut-être pas la plus représentative des Valaisans présents samedi, mais pour moi, elle veut tout dire. Et vraiment, comme les Valaisans de cette photo, j’ai envie de dire : Valais Merci.

(Désolé, après 47 minutes de tentatives infructueuses, je n'ai pas réussi à mettre une meilleure photo , juste parce que je suis une pive en informatique).

Quelques remerciements particuliers. Je ne veux pas mettre en exergue, certains, plutôt que d’autres, car tous les Valaisans présents, ainsi que ceux qui nous ont soutenus sans être là méritent des remerciements sincères et chaleureux. Mais quand même, merci :
-          Au Valaisan qui a financé la sécurité : la classe.

-          Au Valaisan qui a offert 50 bouteilles de vin et du fromage. Merci pour son soutien inconditionnel. Pas encore eu l’occasion de faire sa connaissance, mais me réjouis de boire une avec lui un de ces jours.


-          A mon très cher ami valaisan qui a amené ces victuailles, s’est occupé de l’organisation improvisée et du nettoyage, pendant que je faisais le malin devant les journalistes.

-          Aux Valaisans qui sont venus avec le pain de seigle, le jus d’oranges frais et la table. « Voilà, juste comme ça, on le fait. »


-          A la Valaisanne qui s’est dit : « Et si on amenait une caisse que je ferais décorer par mon gamin valaisan, pis les Valaisans qui voudraient donneraient de l’argent, pis on filerait cet argent à des associations qui aident les Valaisans dans le besoin ?» Elle l’a fait : 2858 francs récoltés.

-          Aux Valaisans qui continuent à verser des dons sur le compte
                                              CH67 8061 1000 0110 9895 2.
Aujourd’hui, on a dépassé les 3000 francs. Je vais vider ce compte en fin de semaine, soit pour aller payer des Suzes, soit pour faire des dons à ces associations. Je verrai encore.

-          A tous ces Valaisans qui m’ont écrit des cartes, laissé des messages tellement, tellement touchants et à qui je n’ai pas répondu.

-          Au Valaisan qui s’est pointé vers moi samedi, alors que presque tout le monde était parti. Il m’a donné un fromage et m’a dit : « Tu trouveras bien deux ou trois copains pour faire une raclette… » Je l’ai remercié et lui ai demandé qui il était. « Ça, ça n’a pas d’importance », il a dit… et il est parti.


-          A la Valaisanne qui m’a offert une rose.

-          Au Valaisan qui avait pris un drapeau… valaisan

-          Au Valaisan qui a filmé en direct sur facebook, posté dans un appartement où une famille valaisanne l’avait fort gentiment invité.


-          Aux journalistes valaisans qui ont vraiment relayé notre manifestation avec bienveillance.

-          Au Valaisan qui a fait une chronique sur cette radio valaisanne. C’est moyen de n’avoir cité que les politiciens de gauche présents. Il aurait dû venir voir de ses propres yeux, mais bon, perso, je le trouve tellement rigolo…

-          Aux gens d’un parti qui a trouvé cette manifestation tellement insignifiante. Du coup, ils ne sont pas venus. Merci.

-          A tous les Valaisans, présents ou pas, que j’oublie de remercier.


Une anecdote, pour terminer. Beaucoup de Valaisans sont venus me saluer samedi. C’était trop cool, trop touchant. A un moment, une petite Valaisanne est venue avec son mari, ses filles et son gendre, si je me rappelle bien. Elle m’a dit un truc du genre : « Merci beaucoup pour ce que vous faites. Je m’appelle Gabrielle Nanchen ». Vous avez vu, samedi, j’ai pas souvent fait le malin, j’étais pas mal ému. Mais lorsque cette Valaisanne est venue me dire cela, j’ai cru que mes jambes allaient me lâcher. Le Che a pas pu venir parce qu’il avait un conseil d’administration, De Gaulle et Gorbatchev soutenaient une gay pride à quelque part, je crois, mais Gabrielle Nanchen était là. L’immense petite Valaisanne que je regardais s’opposer à Guy Fontanet à Table Ouverte quand j’étais gamin me disait cela. Ben ça fait tout drôle. De la part de tous les Valaisans : merci madame pour tout ce que vous avez fait et merci pour ce que vous faites aujourd’hui, en particulier, être venue samedi à la Place du Scex pour dire :
Le Valais, c’est nous.

                              

7 commentaires:

  1. Putain Yan, préviens quand tu écris des trucs comme ça ! Il me vient les larmes. Je n'en dirais pas plus, tu sais mieux que personne ce que je pense de tout ça.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à toi de nous avoir donné l'occasion de dire Le Valais c'est nous !

    RépondreSupprimer
  3. Et merci à toi!
    Moi, j'y ai croisé des Vaudois qui se sont déplacés " en soutien aux Valaisans!"

    RépondreSupprimer
  4. Merci à vous Yannick & à nous aussi!

    RépondreSupprimer
  5. Merci à toi d'avoir osé lever la "Matze" en 2017 contre la dérive sectaire qui nous menace ! Une grand première pour le Valais !

    RépondreSupprimer
  6. Je retiens de ce moment une grande émotion une immense chaleur humaine et un beau partage. Bravo et merci!

    RépondreSupprimer